L’Algérie se détourne du blé français !

Appel d’offre OAIC du 14 janvier : pour la seconde fois d’affilée, le blé français se retrouve exclu d’un appel d’offre algérien, au profit de l’Argentine, de la Mer Noire et d’autres origines communautaires.
Historiquement premier client du blé français avec 4 à 5 MT chargées par an, l’Algérie n’a reçu qu’un peu plus de 1 MT en origine France sur la première moitié de la campagne.

« Certains opérateurs se préparent à ce que plus un seul gramme de blé français ne soit vendu à l’Algérie d’ici la fin de la campagne » : la perspective de voir le bilan français s’équilibrer s’éloigne. D’autant plus que la Chine, qui a pris le relais de l’Algérie cette année, semble toujours absente du marché.

L’Algérie se détourne du blé français – Chronique des matières premières (rfi.fr)

Nos publications récentes

Lettre Mensuelle Avril 2022

2 mai 2022|

EDITO Encore un mois de hausse sur le marché du blé : les cours de la récolte 2022 gagnent 53 €/T en avril après avoir marqué un nouveau record (381 €/T sur Déc. 22). Deux [Lire plus]

Voir toutes nos publications

Des analyses pointues, concrètes et actionnables

Bénéficiez d’un service personnalisé d’analyse des marchés céréaliers, accessible et adapté à votre cœur de métier.

  • Lettre mensuelle
  • Prévisions marché par marché

  • Tour de plaine (mensuel)

  • Analyses thématiques

En savoir plus
S’inscrire à notre newsletter
EN SAVOIR PLUS